Dans une tanière au fond des bois habitait Suzy Truie. Juste à côté, dans une petite hutte, vivait Simon Cochon. Un jour, en rentrant de promenade, ils découvrent que l'ours et l'élan ont emménagé chez eux. Leurs maisons sont écrabouillées! Ils décident alors de construire une maison où ils pourraient vivre tous ensemble. Vincent élan téléphone à l'équipe des castors...

Depuis qu’il travaille à la fabrique de marteaux, Simon ne voit plus son grand frère aussi souvent qu’avant. Mais ce soir, youpi ! c’est le week-end, et, grâce à son salaire, Simon va se payer un billet de train pour aller chez son frère chéri, de l’autre côté de la montagne. Hélas, arrivé à la gare, Simon apprend que le train a été annulé ! Que faire ? Rien n’arrête un Simon fraternel. Il prend son courage à deux pattes et ses jambes à son cou. Et comme il ne connaît pas bien la route, il décide de suivre la voie de chemin de fer…

César a deux ambitions. Quand il sera grand, il veut devenir empereur des oiseaux et manger un crocodile. Et comme un futur empereur n’a jamais peur, à la première occasion, il franchit la porte de sa cage et s’en va à tire-d’aile. Direction le sud ! Le pays de sa naissance, le pays des crocodiles. Au début, son papa, resté en cage, lui manque. Mais bientôt, César arrive sur les bords du Nil, où se baignent les crocodiles. Il est temps de mettre son programme à exécution…

La nuit, quand les enfants dorment, les poupées vivent leur vie. A dos de chien, les voilà, parcourant les champs, et même rendant visite aux lapins.

Comme tous les animaux de la forêt et des terriers environnants, Louisette la taupe est invitée au vernissage de l’exposition de sculptures de Gaspard, l’écureuil.
Inutile de préciser qu’en cuisinière avertie elle préfère nettement les soupes au lard à l’art moderne !
Le vernissage l’ennuie à mourir, les officiels sont terriblement bavards et Louisette décide, en attendant la fin des discours, de s’offrir une discrète sieste dans l’une des oeuvres de Gaspard : une chaussure transformée en sardine.
Mais voilà qu’un goéland de passage vient troubler la fête ! Il confond l’oeuvre de Gaspard… avec une véritable sardine, fond en piqué sur la sculpture et l’emporte. Quant à Louisette, toujours endormie, elle ne s’aperçoit de rien et, bercée par le vol du goéland, s’imagine en plein rêve.
C’est le début d’une aventure risquée et aérienne qui, de goéland en pigeon voyageur, l’emmènera jusqu’au repère de «Monsieur Vieux Bandit », un castor solitaire et grognon, grand ami de Gaspard le sculpteur…